adroitement

adroitement

adroitement [ adrwatmɑ̃ ] adv.
XIIe; de adroit
Avec adresse. « Des insectes rares qu'il préparait adroitement avant de les fixer » (Mac Orlan).
Habilement, astucieusement. Présenter adroitement sa défense.
⊗ CONTR. Maladroitement.

adroitement adverbe De façon adroite.

adroitement
adv. Avec adresse, habileté.

⇒ADROITEMENT, adv.
D'une manière adroite, avec adresse.
1. (Correspond au sens A 1 de adroit) :
1. J'ai été jusqu'à Blamont, chez le chirurgien qui a remis si adroitement le bras de cet officier tombé de cheval en revenant de Chessel.
E. DE SENANCOUR, Obermann, t. 1, 1840, p. 139.
2. Le maréchal ferrant se mit à l'ouvrage. C'était un homme du métier, on le vit bien à la façon dont il répara l'avant-train du chariot. Il travaillait adroitement, avec une vigueur peu commune.
J. VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, t. 2, 1868, p. 124.
3. ... il sentit un petit morceau de bois engagé dans la doublure de son gilet. (...) Comme ce devait être une allumette, et une seule, il s'agissait de ne point en érailler le phosphore. « Voulez-vous me laisser faire? » lui dit le jeune garçon. Et fort adroitement, sans le casser, il parvint à retirer ce petit morceau de bois, ...
J. VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, p. 40.
4. L'enfant est capable d'accumuler en lui de vastes trésors de réflexes utiles. On le dresse facilement, plus facilement que le plus intelligent des chiens de berger. On peut l'entraîner à courir sans se fatiguer, à tomber comme un chat, à grimper, à nager, (...) à se servir adroitement de ses mains pour une grande variété de travaux, etc.
A. CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935, p. 374.
Rem. Adroitement entre assez fréquemment en synon. avec des expr. du type : sans + l'inf. (ex. 3); il est souvent, p. oppos., associé à des mots exprimant une idée de vigueur (ex. 2).
2. (Correspond pour l'essentiel au sens A 2 de adroit) :
5. ... l'habileté de la parole consiste (...) dans le talent d'esquiver, de parer adroitement avec quelques phrases ce qu'on ne veut pas entendre, et de se servir de ces mêmes armes pour tout indiquer, sans qu'on puisse jamais vous prouver que vous ayez rien dit.
G. DE STAËL, De L'Allemagne, t. 3, 1810, p. 58.
6. Façonné par les bons pères du collège Saint-Augustin, il avait appris de bonne heure à se conduire prudemment et adroitement dans la vie; ...
A. THEURIET, La Maison des deux barbeaux, 1879, p. 84.
7. Le soir, Mary étant montée, Shelley entreprit de calmer Claire. Doucement, adroitement, patiemment, il expliqua jusqu'à minuit les sentiments un peu compliqués de leur petit groupe. Sa gentille bienveillance fut telle que Claire cessa de bouder.
A. MAUROIS, Ariel ou la vie de Shelley, 1923, p. 184.
Rem. Syntagmes fréq. (contenant le plus souvent une image fam.) : cacher adroitement son jeu, se ménager adroitement une porte de sortie, mener adroitement sa barque, s'y prendre adroitement, tirer adroitement les vers du nez, se tirer adroitement d'affaire.
En partic. [Appliqué à d'autres occupations hum., notamment dans le domaine des arts (cf. adroit A 2, en partic. a et b)] :
8. GARNEREY. — Toujours des beffrois et des cathédrales très adroitement peints.
Ch. BAUDELAIRE, Salon de 1845, 1845, p. 66.
Prononc. :[]. Enq. ://.
Étymol. ET HIST. — 1. Fin du XIIe s. (date de composition), ms. du début du XIIIe s. « de manière convenable » (Chanson du roi Richard Cœur-de-Lion sur sa captivité, ms. de la biblioth. Roy. S. Germ., 1989, f° CII r° ds Recueil de Chants hist. fr. par Leroux de Lincy, 1re série, p. 56 : Jà nus hons pris ne dirat sa raison Adroitement s'ansi com dolans hons). 1306 (Ch. du Cte de Sav., Ch. des comptes de Dole, B 769, arch. Doubs ds GDF. Compl. :A ce que eles [les besognes] soient faites adroitement et avenamment); 2. 1641 « d'une manière adroite (domaine de l'esprit) » (CORNEILLE, Horace, IV, 2 ds LITTRÉ : ... cette prompte ruse Divise adroitement trois frères qu'elle abuse); 1690 « id. (domaine phys.) » (FUR. s.v. :... ce coupeur de bourse luy a volé adroitement sa monstre dans sa poche).
Dér. de adroit; suff. -ment2; cf. avec adroitement 1 adroit 2, empl. adv. 1370; adroitement 2 dér. de adroit « habile » (domaine phys. et domaine de l'esprit).
STAT. — Fréq. abs. litt. :347. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 568, b) 690; XXe s. : a) 395, b) 382.
BBG. — BÉL. 1957. — LAV. Diffic. 1846.

adroitement [adʀwatmɑ̃] adv.
ÉTYM. XIIe; de adroit.
D'une manière adroite.
1 Avec adresse ( 2. Adresse, 1.). || Il enfila adroitement l'aiguille. || Travailler adroitement.
1 (…) il a descendu la marche du seuil, avec précaution, portant adroitement sa part du fardeau, suivi par la jeune femme, plus embarrassée, cherchant à maintenir le soldat dans la position qu'elle jugeait la moins défavorable (…)
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 200.
2 Habilement, astucieusement. || L'avocat présenta adroitement la défense de son client. || Il s'est tiré adroitement d'affaire. || Il faudrait vous ménager adroitement une porte de sortie. || Cacher adroitement son jeu.
2 (…) je sais tirer adroitement mon épingle du jeu (…)
Molière, l'Avare, II, 1.
3 Il se remettait au travail, mais cinq minutes ne s'étaient pas écoulées sans qu'elle lui posât une question pour le ramener adroitement au seul sujet qui les occupât.
Maupassant, Fort comme la mort, I, I, éd. 1889, p. 36.
CONTR. Maladroitement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • adroitement — ADROITEMENT. adv. Dune manière adroite, avec adresse. Il fait adroitement des armes. Il a conduit cette affaire fort adroitement. Il s est tiré adroitement d affaire …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • adroitement — Adroitement. adv. d Une maniere adroite, avec adresse …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ADROITEMENT — adv. D une manière adroite, avec adresse. Il manie cela fort adroitement. Il fait adroitement des armes. Il a conduit cette affaire fort adroitement. Il s est tiré adroitement d affaire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ADROITEMENT — adv. D’une manière adroite. Il manie cela fort adroitement. Il fait adroitement des armes. Il a conduit cette affaire fort adroitement. Il s’est tiré adroitement d’affaire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • adroitement — (a droi te man) adv. D une manière adroite. •   ... cette prompte ruse Divise adroitement trois frères qu elle abuse, CORN. Hor. IV, 2. •   Elle prévient ma plainte et cherche adroitement à la faire passer pour un ressentiment, AMYOT Nic. III, 4 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • adroitement — adv. adraitamê (Albanais) / in (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • glisser — [ glise ] v. <conjug. : 1> • glicier 1190; altér. a. fr. gliier, du frq. °glidan, par infl. de glacier, a. forme de glacer I ♦ V. intr. 1 ♦ Se déplacer d un mouvement continu, volontaire ou non, sur une surface lisse ou le long d un autre… …   Encyclopédie Universelle

  • insinuer — [ ɛ̃sinɥe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1336; lat. insinuare I ♦ 1 ♦ Anc. dr. Inscrire (un acte) dans un registre qui lui donne authenticité. Insinuer une donation. 2 ♦ Vx Faire adroitement entrer, pénétrer dans l esprit. ⇒ 1. conseiller,… …   Encyclopédie Universelle

  • faufiler — [ fofile ] v. tr. <conjug. : 1> • 1684; altér., d apr. faux, de farfiler, fourfiler (XIVe); de fors « hors » et fil 1 ♦ Coudre à grands points pour maintenir provisoirement (les parties d un ouvrage) avant de les fixer définitivement. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • épingle — [ epɛ̃gl ] n. f. • espingle XIIIe; lat. spinula « petite épine », de spina → épine 1 ♦ Petite tige de métal, pointue d un bout, dont l autre bout est garni d une boule (tête) ou replié en triangle, et qu on utilise pour attacher, assembler des… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”